Un vélo qui roule jusqu’en Hollande !

Merci à Julien qui nous envoie des nouvelles de son périple aux Pays-Bas. Comme vous pourrez le constater en lisant cet article, son aventure a démarré bien avant le voyage !

Ça y est, cela fait maintenant 15 jours que je suis arrivé en Hollande le pays du vélo. J’avais d’abord pensé faire le voyage en voiture type Kangoo ou en van mais les offres « leboncoin » ne me satisfaisaient pas, et puis surtout je suis tombé, il y a un peu plus d’un mois maintenant, sur cet incroyable vélo pliant à l’association « Un Vélo Qui Roule » et dans ma tête ça à fait tilt:
et si je faisais le tour de Hollande à vélo ?

J’ai découvert l’association Un vélo qui roule assez tardivement à vrai dire, j’étais installé à Conflans-Sainte-Honorine depuis presque 8 mois quand je me suis enfin décidé à y aller, un peu dans l’urgence car le guidon de mon vélo venait de se décrocher. J’avais en tête d’y passer depuis que des membres de ma famille qui habitent Maurecourt m’en avait parlé (ils habitent juste à côté en plus!).
Voilà t’y pas qu’a la suite de cette aventure je me rend régulièrement à l’association, de temps en temps avec des choses à réparer sur mon vélo et à d’autres moments avec rien de spécial à y faire, juste filer un coup de main quand mes compétences me le permettent …
Et puis alors que je commence à planifier un minimum mon voyage je demande par hasard si l’association n’aurait pas dans ses cartons un vélo pliant m’étant renseigné sur le fait qu’il aller être difficile de prendre le vélo avec moi dans le train. Et là miracle : un moto-bécane bleu des années 70 avec peinture intacte, les pneus tout dégonflés et un levier de vitesse un peu spécial ! L’un des premiers vélos récupéré par l’association vu le numéro qu’il lui est attribué ! Ni une ni deux je demande si il est toujours disponible et si
je peux le réserver, et me voilà parti pour le remettre en état 3 semaines avant de partir en Hollande.
Tout d’abord il fallait que je trouve un pneu et des chambres à air avant la semaine suivante pour pouvoir le réparer à l’association (et oui parce qu’à l’époque je n’avais ni outils, ni voiture pour pouvoir le transporter jusqu’à ma péniche…). Pas simple car les roues font 24 pouces, une taille que plus personne n’utilise aujourd’hui mais par chance la même semaine une personne sur Paris s’était trompé dans sa commande et possède exactement 2 chambres à air et 2 pneus de 24″ !!! Cette annonce « leboncoin » me sauve un temps précieux car en commandant sur un site spécialisé je n’était pas sur de recevoir les pneus avant la prochaine session de l’association ! Cela me permit d’avoir un vélo roulant (sans frein arrière) dès le samedi suivant!
La date du départ approchant il ne me restait plus qu’un samedi pour terminer le vélo et je me suis heurté à un problème de taille, après avoir changé les câbles des freins, bougé le dérailleur pour éviter que la roue ne se désaxe (ce qui est arrivé de nombreuses fois pendant que je rodais le vélo), réparé la lampe dynamo avant (grâce à l’aide de mon voisin), voici que la gaine du câble du dérailleur « explose » littéralement au niveau du levier de vitesse. Après quelques considérations, Philippe, tête pensante de l’association (surtout mécano en chef, mais il lui arrive de penser aussi ! ndlr) , me suggère d’essayer d’utiliser de la gaine de frein plus solide et d’orienter le levier de vitesse de telle façon que l’embout pour la gaine soit dans la direction de l’effort. Et cela fonctionne ! le vélo est prêt, on peut faire un pot ! (Bravo Philippe ndlr)
Et me voilà prêt. Je vous passe la galère à transporter le vélo dans une Punto lors de mon déménagement et celle de trouver un sac à sa taille pour le train (car oui en effet le vélo est certes pliant mais il reste plus encombrant que les vélos pliant actuels). J’arrive enfin à Amsterdam après une correspondance au poil de c.. entre gare Montparnasse et gare de l’est (le temps de déplier le vélo, gérer un petit déraillage , replier et remettre dans le sac le vélo). Le tour de Hollande peut commencer.
Après une semaine passé à Amsterdam avec le bonheur de rouler « en troupeau » (je vous jure c’est incroyable comme sensation !) , j’attaque les grandes distances: La Haye, Utrecht, Eindhoven, Venlo… Puis ensuite vers l’Allemagne (ou la qualité moindre des pistes cyclables et les pentes se font immédiatement ressentir !) Hambach, Cologne et au jour d’aujourd’hui retour en hollande à Ruremonde. Le vélo ne m’a planté qu’une seule fois: à l’arrivé à Amsterdam ou le câble de dérailleur a cassé net au premier changement de vitesse… Pas très grave j’ai pu le changer moi même voyageant avec les outils. (Philippe, il faudra revoir ce pb de dérailleur ! ndlr)
Allez pour terminer quelques photos:
Au port de plaisance d’Amsterdam
à côté d’une éolienne en bordure d’Eindhoven
A l’entré de la ville de venlo (côté allemand)
A l’auberge de jeunesse à Utrecht
DCIM101GOPROGOPR1797.JPG
A côté d’un moulin perdu entre Amsterdam et La Haye
DCIM101GOPROG0091689.JPG
Et voilà je tiens à remercier tous les gens de l’association sans qui cela n’aurait jamais été possible ! En particulier  Philippe qui m’a aidé jusque dans les dernières minutes alors que l’association aurait du fermer bien plus tôt pour fixer ce problème de câble de dérailleur !
Sur ce je vous dit bon vent moi je met le cap sur Bois le Duc !

Atelier Vélo

Le dernier atelier vélo avant la pause estivale aura lieu la semaine prochaine :  samedi 14/07. La date de reprise n’est pas encore fixée, probablement le 25 août.

Pendant l’été, nous vous proposons de photographier votre vélo sur votre lieu de vacances (ou tout autre vélo d’ailleurs …) et de nous envoyer les photos par mail. Les plus originales seront publiées sur le site.

J’ai pris de l’avance en juin avec un petit séjour en Auvergne où on accroche apparemment les vélos aux murs .

Bonnes vacances à vélo !

 

 

 

 

 

Convergence Cycliste 2017 – Tous à vélo à Paris le 4 juin

Le dimanche 4 juin, plusieurs milliers de cyclistes de toute l’Ile-de-France se donnent rendez-vous sur l’esplanade des Invalides pour un grand pique-nique. Pour s’y rendre, il suffit de rejoindre l’un des divers convois cyclistes qui émailleront l’ensemble de la région et qui convergeront vers Paris (voir la carte des parcours)

Le premier but de cette manifestation est de combattre l’idée que le vélo ne serait pas adapté aux déplacements Paris-banlieue ou interbanlieue. Ce sera l’occasion de découvrir que venir à Paris à vélo d’Andrésy n’est vraiment pas un exploit.

Le second but est d’offrir aux Franciliens tout le plaisir d’une agréable journée et les inciter à pratiquer le vélo au quotidien pour le bien de la planète et du cycliste. C’est la dynamique de groupe et l’encadrement qui rassureront les plus hésitants, leur permettant de constater que nous sommes très nombreux à aspirer à d’autres modes de transports efficaces, conviviaux et cohérents avec l’urgence environnementale.

Un Vélo Qui Roule sera de la fête et invite tous les habitants du Confluent (Conflans-Sainte-Honorine, Andrésy, Maurecourt) qui veulent revaloriser la place du vélo dans les déplacements en ville à se joindre à nous pour cette balade dominicale.

Rendez-vous à 8h45 à Conflans-Sainte-Honorine à la passerelle St Nicolas (qui longe la N184 en traversant la Seine) ;

Matériel nécessaire : un pique-nique et un vélo en état de marche. Sur ce dernier point, l’atelier vélo de Maurecourt est ouvert les samedi 27 mai et 3 juin pour préparer vos vélos. N’hésitez pas à passer !!!!