Aux municipales 2020 , je voterai vélo

Le vélo comme moyen de transport au quotidien

Notre objectif commun est de faire du vélo un mode de déplacement qui soit efficace, confortable et sécurisé. Nous ne partons pas de zéro puisque de nombreuses villes ont d’ores et déjà fait le choix du vélo : Strasbourg, La Rochelle, Nantes, Lille et Paris qui rattrape son retard à grands pas. La liste est loin d’être exhaustive. Un pays entier l’a fait avant tout le monde et il ne bénéficiait, au début des années 70, d’aucune infrastructure cycliste : les Pays-Bas. En 1973, les villes néerlandaises sont complètement saturées et les nombreux morts (dont beaucoup d’enfants) suscitent une vague d’indignation qui déclenche une prise de conscience générale. On pouvait lire à l’époque dans les manifestations : » Arrêtez les meurtres d’enfants ! » ( à lire sur cet article de citycle.com). En quelques années, un choix politique fort a transformé la pratique du vélo en choix culturel. Il a été suivi de mesures concrètes, d’aménagements adaptés et concertés.

Manifestation au pays bas en 1973

Et chez nous, ce ne serait pas possible ?

« Faire une infrastructure pour qu’elle soit utilisée par deux personnes, ce n’est peut-être pas l’idéal ». Ces paroles prononcées le 20 octobre 2018 sont celles de Philippe Saurel, maire de Montpellier. Le 10 novembre, 1200 cyclistes organisent une vélorution et #JeSuisUnDesDeux devient viral sur Twitter. Le thème du vélo s’est depuis largement imposé dans la campagne municipale (article à lire sur https://reporterre.net). Des villes comme Strasbourg ou La Rochelle ont pris de l’avance, Paris revient dans la course avec son futur Vélopolitain qui sera très prochainement complété en périphérie par le RERV (plan dévoilé en janvier)

Il est temps de pacifier nos centre-villes en redonnant la priorité de circulation aux piétons et cyclistes. Le code de la route le prévoit avec la possibilité de créer des zones de rencontre (article R 110-2 ) . Il existe beaucoup d’autres aménagements simples à mettre en œuvre. On peut en retrouver une partie dans le schéma directeur cyclable publié récemment par GPSEO . Il ne reste plus qu’à l’appliquer. On peut citer un cas d’école : le pont de Poissy.

Pont de Poissy

En élargissant légèrement le trottoir existant, on pourrait parfaitement faire cohabiter piétons et cyclistes en toute sécurité.

Aménagements cyclables : image extraite du schéma directeur cyclable GPSEO

Mais alors, où est le problème ?

Donner de la place aux piétons et cyclistes, c’est en prendre à la voiture. C’est un choix politique fort qu’il faut défendre. L’argument du coût est également souvent avancé. Frédéric Héran (économiste , urbaniste, maître de conférences à l’Université de Lille 1) a comparé les coûts des différents aménagements :

Coûts comparés des modes de transport, d’après Frédéric Héran

Chaque aménagement engage la collectivité sur des années avec des budgets conséquents. Le surcoût engendré par la prise en compte des vélos est mineur s’il est pris en compte au bon moment.

Quelle est la solution ?

Aidez nous à construire la ville cyclable de demain : « Une Confluence qui Roule ! ». Soyez attentif aux programmes des candidats dans votre ville. Participer au baromètre parlons-vélo si vous ne l’avez pas encore fait. Et pour les prochaines municipales : votez vélo et faites le savoir !


Offrez une seconde vie au vélo qui dort dans votre garage !

Samedi 16 novembre 2018 débute la Semaine Européenne de la réduction des déchets.

Pour la 6ème année consécutive, Un Vélo Qui Roule s’y associe en organisant une opération de récupération de vélo à Maurecourt, Chanteloup, Conflans, Andrésy et Poissy. Autant de vélos détournés de la déchèterie qui une fois recyclés feront le bonheur de leurs nouveaux propriétaires !

Vous avez un vieux vélo qui dort dans votre garage et il tombe en morceaux ? C’est l’occasion de vous en débarrasser. Les vélos récupérés seront remis en état par les bénévoles de l’association pour être revendus à prix modiques ou mis à la disposition d’associations humanitaires ou de personnes en difficulté. Les vélos les plus abîmés seront démontés pour récupération de leurs pièces encore utilisables. Ces pièces seront ensuite à la disposition gratuite de nos adhérents. Venez un samedi matin à l’atelier pour que l’on vous explique tout cà !

En attendant n’oubliez pas de participer au baromètre des villes cyclable qui marche fort mais Carrières et Maurecourt ont besoin de vous pour dépasser la barre des 50 réponses.

Faire de la Confluence une zone cyclable

Un contexte électoral propice au vélo ?

La transition écologique risque d’être une thématique phare des différents candidats aux prochaines élections municipales des villes de la « confluence Seine et Oise ».

Or, vouloir inscrire sa ville dans la transition écologique ne se limite pas seulement à verdir son action, par exemple, en dessinant des petits vélos sur la chaussée ou de fins couloirs sur les bas-côtés, mais nécessite notamment de repenser les transports dans nos villes et, in fine, d’assumer de ne plus organiser nos déplacements autour de l’automobile mais bien de privilégier les transports collectifs ou les déplacements doux.

La bicyclette pour se réapproprier la ville

Continuer la lecture de « Faire de la Confluence une zone cyclable »

Le #vélotaf avec UVQR c’est possible #2

Qu’est-ce qui vous empêche d’utiliser votre vélo au quotidien ?

Raison n°2 : Je n’ai pas de vélo …

C’est une bonne raison mais c’est un problème facile à résoudre. Vous avez l’intention d’utiliser votre vélo pour des trajets réguliers et vous devez donc disposer d’une machine fiable sur laquelle vous pourrez compter.

Continuer la lecture de « Le #vélotaf avec UVQR c’est possible #2 »

UVQR l’association qui rayonne !

La carte qui montre la répartition géographique de nos 132 adhérents vient juste d’être remise à jour. On rêve ici de vous réunir tous à l’atelier pour faire une photo de famille !

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous engager à nos côtés et cela nous permet d’appuyer vos revendications avec plus de force auprès des pouvoirs publics au sein de @VeloIdF.

Votre opinion est importante : participez à la grande enquête de la Fubicy pour donner votre ressenti sur votre pratique du vélo au quotidien. Le baromètre des villes cyclables permet de dresser un état des lieux des aménagements cyclables vus par les utilisateurs au niveau national. Vous pouvez évaluer toutes les villes que vous connaissez. Personnellement, je me rends au travail à vélo de Poissy à Éragny tous les jours. J’ai donc évalué Poissy – Achères – Andrésy – Carrières – Conflans – Éragny et Maurecourt que je traverse régulièrement.

Pour qu’une ville apparaisse dans les statistiques, il faut un minimum de 50 réponses. Vous avez jusqu’au 30 novembre pour y participer et vous pouvez suivre l’avancement ici.

C’est à vous de jouer !

Grande enquête nationale sur le vélo

La Fubicy organise une grande enquête sur le vélo jusque’au 30 novembre. Nous vous invitons à y participer très nombreux ! C’est l’occasion unique de donner votre ressenti sur votre pratique du vélo au quotidien .

Pour que votre ville figure dans le classement, il faut dépasser les 50 réponses au minimum. Vous pouvez suivre l’évolution sur cette page

Pour le moment c’est bien parti pour Triel avec 42 réponses, Andrésy 34 et Conflans 30. Poissy avec 18 réponses et surtout Maurecourt avec seulement 7 réponses sont à la traine.

Rendez-vous sur le site de la fubicy et répondez au questionnaire. Vous pourrez à la fin de l’enquête participer à l’identification des points noirs : ce sont les zones difficiles et les zones de discontinuité cyclable. Il y en a forcément une à coté de chez vous !

N’hésitez pas à diffuser largement ce lien dans vos réseaux.

UVQR vous invite !

Pour fêter le début de la période estivale, nous vous proposons de passer une journée en notre compagnie ce samedi 6 juillet.

Au programme, balade à vélo le matin au départ de l’atelier (qui sera donc fermé le matin mais ouvert l’après-midi). Rendez-vous à 9H15 à l’école des Tilleuls où vous pourrez déposer votre pique-nique. Départ de la balade à 9H30 pour une boucle de 26km qui nous emmènera dans la forêt vers Poissy avec un retour par les berges de Seine. Pour y participer il suffit de venir à l’heure à l’école des Tilleuls avec un vélo en bon état (VTT ou VTC). Prévoyez une chambre à air de rechange au cas où. Le rythme sera très tranquille et les arrêts nombreux pour profiter des points remarquables du parcours. La balade est donc ouverte à toutes et tous (de 7 à 77 ans)

Continuer la lecture de « UVQR vous invite ! »